IL s'est ETEINT

24 novembre 2011 - 12:22

JEFF JOSEPH L'AMBIANCE EST FINIE 

 

Ce monument de la musique caribéenne, infatigable zoukeur, est mort hier à 58 ans.

 

DISPARITION

Jeff Joseph, la « pile électrique », est parti

franceantilles.fr 23.11.2011

Sur scène, son énergie était aussi étonnante que contagieuse.(Photos d'archives : Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE).

Le meilleur ambianceur de la Caraïbe, pour beaucoup, s'est éteint en Martinique, à l’hôpital Pierre Zobda-Quitman, des suites d'un accident vasculaire cérébral. Ses fans garderont en souvenir sa verve, son sens du rythme, son allant, son incroyable punch et sa capacité phénoménale à soulever les foules.

  Le chanteur dominiquais des groupes Grammacks et Volt Face, Jefferson « Jeff »Joseph, s'est éteint, à la suite d'un accident vasculaire cérébral, à l’hôpital Pierre Zobda-Quitman, en Martinique, où il avait été admis en début de semaine. Sa dernière apparition sur une scène guadeloupéenne remonte au Gwadloup Festival, au vélodrome Amédée-Detraux, à Baie-Mahault, à l'occasion de la prestation du Grand Méchant Zouk. Ses fans garderont en souvenir sa verve, son sens du rythme, son allant, son incroyable punch et sa capacité phénoménale à soulever les foules. Né à Saint-Joseph, à la Dominique, Jeff Joseph a débuté dans les années 70. La musique guadeloupéenne, alors au creux de la vague, était supplantée par des sonorités venues d'ailleurs, essentiellement de Dominique ou d'Haïti. A cette époque, Midnight Grovers, Liquid Ice, Antony Gussie et les Grammacks, groupe fondé par Jeff et des potes étudiants, animent les bals en Guadeloupe. De cette période Grammacks, on retiendra ses compositions : Misik dou it, Mi déba, Ou pas bon, Côchema, Pawol en bouch,
Sur scène, son énergie est aussi étonnante que contagieuse. Quelques années, plus tard, il continue à irradier dans les concerts au sein du groupe Volt Face avec Georges Décimus, Dominique Panol, Dominik Coco, Katerine Thélamon ... Entre les deux, il y a cette rencontre à New York ou il résidait, avec le groupe « Kool of the gang » avec lequel il sort en 1988, un sillon classé « world music » avec deux titres Banana sweet et One, two, three, dont le clip tourné en Angleterre est considéré comme l’un des plus soignés réalisés par un artiste de la Caraibe.

Un clip de Volt Face

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 SAINT DENIS R.C 54 20 17 3 0 0 71 12 0 59
2 VAL D EUROPE F.C 41 20 12 5 3 0 37 27 0 10
3 VAUX ROCHETTE F.C 39 20 11 6 3 0 43 21 0 22
4 FLEURY 91 FC 38 20 11 5 4 0 43 26 0 17
5 E.S SEIZIÈME 32 20 8 8 4 0 44 27 0 17
6 PARIS P.U.C 26 20 7 5 8 0 29 31 0 -2
7 A.S MONTIGNY LE BX 19 20 5 4 11 0 28 44 0 -16
8 ST MAUR F. FEM VGA 18 20 5 3 12 0 21 51 0 -30
9 PARIS FC 14 20 4 2 14 0 26 56 0 -30
10 RUEIL MALMAISON F.C 12 20 1 9 10 0 20 47 0 -27
11 A.S POISSY 10 20 2 4 14 0 20 40 0 -20
12 F.C DOMONT 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 BAY LAN MEN ET.S. 43 19 14 1 4 0 74 32 0 42
2 ST DENIS RC 40 18 13 1 4 0 56 22 0 34
3 HIYEL 36 19 11 3 5 0 56 32 0 24
4 ACHERES SOLEILS ILES 36 19 11 3 5 0 52 35 0 17
5 EPINETTES ESPAGNOL C 30 19 9 3 7 0 36 35 0 1
6 PHILIPPE GARNIER 26 18 8 3 7 1 62 47 0 15
7 ASC BNPP 26 19 8 2 9 0 30 35 0 -5
8 OPUS 17 17 6 1 10 2 28 49 0 -21
9 SALAM 14 18 3 5 10 0 29 67 0 -38
10 MARTIGUA PARIS AS 13 17 5 1 11 1 36 63 2 -27
11 NEW TEAM LA 6 17 2 3 12 2 22 64 1 -42
12 ANTILLES FC PARIS 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0